Alicudi

Home  /  Destinations  /  Alicudi

Alicudi est la plus occidentale des îles Éoliennes, avec une superficie d’environ 5 kilomètres carrés. L’île a une forme conique qui atteint son point culminant à environ 670 mètres avec le Timpone della Montagnola, également appelé Filo dell’Arpa (corde de la harpe). Alicudi n’est certainement pas une destination qui convient à tout le monde. De toutes les îles éoliennes, c’est la plus difficile à vivre. Cependant, si vous recherchez un endroit calme et loin de tout, ce petit coin de paradis est parfait pour vous. Seule la partie orientale est habitée, où l’on trouve six petits hameaux: Alicudi Porto, Contrada Tonna, San Bartolo ou Montagna, Contrada Pianicello, Contrada Sgurbio et Bazzina. Les plages d’Alicudi sont constituées de galets et ne sont accessibles que par bateau, à l’exception d’Alicudi Porto. Il n’y a qu’une seule “route” en pierre et en béton qui s’étend sur une centaine de mètres et qui relie la jetée à l’héliport. Sinon, il y a environ 10 000 marches du port vers la montagne. Le seul moyen de se déplacer à Alicudi, autrement qu’à pied, est la mule. Autrefois, Alicudi était appelée Erycodes et Ericusa en raison de la présence massive d’Erica arborea (bruyère arborescente) sur l’île. Plus récemment, elle a été rebaptisée “l’île des femelles volantes”. Au début du 20e siècle, les habitants ont juré avoir vu d’étranges apparitions ressemblant à des femmes volant puis se transformant en oiseaux. Il s’agissait en fait d’une intoxication collective à l’ergot de seigle. Les habitants de l’île l’utilisaient pour fabriquer du pain, des pâtes et des biscuits.

Lieux d'intérêt


Visites et activités