Église de Maria Santissima della Catena (Cefalù)

Search Hotel, B&B and Vacation Homes

L’église Maria Santissima della Catena de Cefalù est située sur la Piazza Garibaldi, à l’endroit où se trouvait autrefois la Porta di Terra. Construite au XVIIIe siècle pour la famille Lombi, c’est l’une des églises les plus riches de la ville. Adossée à l’église se trouve la Tour Civique, qui intègre dans sa base quelques vestiges des anciens murs mégalithiques.

L’histoire de l’église Maria Santissima della Catena de Cefalù

La construction de l’église Maria Santissima della Catena de Cefalù remonte à 1780. Les travaux ont été financés par la famille Legambi, qui a occupé diverses fonctions institutionnelles à Cefalù de 1659 jusqu’aux premières décennies du XIXe siècle. Le bâtiment a été érigé près de la porte royale, l’une des principales entrées de la ville, présente dans ce que l’on appelle les murailles mégalithiques. Plus tard, la porte a été démolie et remplacée par la Porta Maggiore, dont les vestiges sont encore visibles dans la Tour Civique voisine. L’église s’appelait à l’origine Addoloratella parce qu’elle était le siège d’un collège du même nom, fondé pour donner asile à sept femmes indigentes. Le changement de nom est dû à un incident survenu en 1900, lorsqu’on demanda au curé de célébrer une messe votive en l’honneur de Notre-Dame de la Chaîne. Selon la tradition, le prêtre interpréta cette demande comme un signe divin et décida de promouvoir ce culte, né au XIVe siècle dans l’église de Santa Maria della Catena à Palerme.

Architecture et œuvres d’art

La façade de l’église Maria Santissima della Catena de Cefalù est faite de blocs de tuf jaune. Elle est caractérisée par une loggia avec un large arc en plein cintre soutenu par deux paires de colonnes à chapiteaux ioniques. De chaque côté de l’arc, il y a deux niches où sont placées deux statues. Au milieu de la façade, au-dessus de l’arc, entre deux paires de fenêtres, il y a une troisième niche avec la statue de la Madone. L’église possédait à l’origine deux clochers, qui ont disparu, ne laissant que les colonnes à l’extrémité de la façade. L’intérieur, à nef unique, est éclairé par les fenêtres de la façade et celles qui s’ouvrent sur le côté sud.

La Tour Civique

Adossée à l’église de Santa Maria della Catena di Cefalù se trouve la Tour Civique, qui incorpore dans sa base quelques vestiges des murs mégalithiques. Elle a une forme plutôt trapue et, en 1889, deux horloges ont été placées dans la partie supérieure, qui marquent toujours les heures. Leur installation a nécessité la restauration de la tour, ainsi que l’élévation d’un étage de la tour pour permettre l’insertion des engrenages à l’intérieur de la structure. Une plaque commémorative rappelle que c’est dans cette tour que le patriote italien Salvatore Spinuzza a été fusillé le 14 mars 1857.

Aggiungi ai preferiti

Laisser un commentaire

Autres lieux d'intérêt